Comment faire un rachat de crédit hypothécaire en Belgique ?

Pour pallier au surendettement, un nouveau système de crédit qu’est le rachat de crédit a été mis en place depuis les années 1980. Essayons de comprendre dans les quelques le fonctionnement du rachat de crédit hypothécaire en Belgique.

Le rachat de crédit en quelques mots

Par définition, procéder à un rachat de crédit consiste à effectuer le regroupement d’un ensemble de prêts, qui sont encore en cours. Le principe est le suivant, il s’agit de remplacer les crédits en cours par un crédit unique. Ce crédit unique est généralement accordé à un taux moins élevé que les taux précédents et sera amortissable dans un délai plus long en fonction des revenus de l’emprunteur, le but étant d’obtenir une baisse des taux pour chacun des prêts et une prorogation des délais de remboursement.

Comment négocier un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit via un crédit hypothécaire en belgique s’adresse à tous les propriétaires de bien immobilier, qui souhaitent restructurer plusieurs crédits en une seule mensualité. Ainsi, un établissement bancaire va racheter tous les crédits auxquels l’emprunteur aura souscrit, auprès des autres établissements. En échange, il établira un seul crédit avec une seule mensualité. En guise de garantie pour la banque, l’emprunteur mettra en hypothèque un bien immobilier inscrit dans son patrimoine. Par ailleurs, c’est grâce à la garantie hypothécaire sur le bien immeuble que la banque sera encline à accorder un prêt hypothécaire, à la seule condition que l’emprunteur soit capable de s’acquitter des mensualités de ce prêt.

Les frais relatifs au rachat de crédit

Le rachat de crédit est un système mis en place dans le but d’aider l’emprunteur surendetté à retrouver une stabilité financière et même, de faire des économies malgré sa situation financière. Mais pour ce faire, il faut déployer une certaine vigilance par rapport aux frais qui y sont assortis.  Il faut vérifier que le capital ne finit pas par être beaucoup trop élevé, de manière à plonger l’emprunteur dans une situation d’endettement encore plus profonde. Il faut prêter attention au nouveau délai proposé par l’institution financière, car plus le délai s’étend, plus le capital à rembourser va se renflouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *